« Nous ne nous sommes pas battus depuis longtemps » est le grand refrain de Dellafuente pour l’album de Novedades Carminha –

« Nous ne nous sommes pas battus depuis longtemps » est le grand refrain de Dellafuente pour l’album de Novedades Carminha –

7 octobre 2021 0 Par Le Caiman

Salut, je m’appelle Béatrice, aujourd’hui, nous allons à nouveau explorer un super sujet de plaisir (ou non) auditif :-P.

News Carminha crée aujourd’hui jeudi ‘Ya no te ver’, l’une des chansons qui fait avancer l’album qui sortira début 2019. Il s’agit d’une collaboration avec Dellafuente dans laquelle il porte presque entièrement la voix chantée, et bien que Carlangas ait son vers « ultra-léger » avec une mention de Tanger lointain, l’importance de l’homme né à Grenade est telle que l’on se demande comment cet enregistrement sera interprété lors de la prochaine tournée du groupe qui a écrit « I love you the same ».

‘Ya no te ver’ est appelé à être, en tout cas, un hit instantané dans le répertoire de Novedades Carminha, puisque nous sommes face à un album funk très abordable dans lequel le rythme contraste avec le ton doux-amer de ce que chante Dellafuente, entre « le ciel et l’enfer » (« Je vis dans un monde plein d’étoiles, ils appellent ça l’enfer parce qu’il n’y a pas d’argent »). Le refrain « nous ne nous sommes pas battus depuis longtemps » s’annonce comme l’un des plus chantés dans les prochains mois par les followers du groupe et artiste invité.

Cette collaboration s’est forgée dans ‘Aujourd’hui tout commence’, le programme présenté par Ángel Carmona sur Radio 3, qui il y a quelques jours a rejoint Novedades Carminha avec Dellafuente pendant une semaine aux Mans Studios de La Corogne. Le communiqué revendique ce thème comme une « bande sonore des foires, les pistes d’autos tamponneuses et les gaufres et churros trempés dans des stands de chocolat », mais il parle aussi de « verveine », un moment dont on profite pour se remémorer la playlist verbenera que Carminha News a récemment développé pour JNSP.

C’est tout pour aujourd’hui, à bientôt cher mélomane
Si vous avez aimé l’article, n’hésitez pas à le mentionner.