‘Nuestro tiempo’ est le vrai nouveau classique d’Amaral –

‘Nuestro tiempo’ est le vrai nouveau classique d’Amaral –

11 octobre 2021 0 Par Le Caiman

Bonjour, je suis Béatrice, dans cet article, nous allons une nouvelle fois évoquer un passionnant truc d’actualité (ou pas d’ailleurs) musique.

Amaral a une nouvelle fois triomphé avec ‘Salto al color’ et nous sommes sûrs que bientôt le duo décrochera un autre disque d’or pour sa collection. Depuis que cet album est sorti via Sony, il était clair que ‘Nuestro tiempo’ était l’un des morceaux les plus classiques et intemporels, et cela est confirmé par la bonne réponse de la formule radio espagnole. Il n’y a pas d' »âgisme » pour Eva et Juan et cette chanson est parmi les plus diffusées depuis 10 semaines dans le pays, même soutenue par Los 40 Principales, où elle se hisse cette semaine à la 25e place. En cela, Amaral conquiert les nouvelles générations avec elle.

Inconscient de la « musique du monde » et des sons électroniques qui ornent ledit « Salto al color », « Nuestro tiempo » mise sur des guitares douces et classiques et une section de cordes contenue. Les paroles invitent à oublier « tout ce qui pourrait être et ne sera jamais » et à laisser derrière « les fantômes du passé ». Le refrain -ou du moins la partie qui comprend le titre de la chanson- est fait pour mendier dans cette composition agitée et courte qui, peut-être grâce à sa brièveté, pousse à entendre en mode « répétition ».

C’est ainsi que Juan Aguirre s’est exprimé à ce sujet dans un entretien avec Békia: « La chanson est ouverte pour que chacun puisse y mettre ses fantômes. Dans notre cas, bien que l’origine de la chanson parle de laisser les fantômes du passé derrière, il s’agit de vivre le temps que vous avez dû vivre jusqu’à ses dernières conséquences. Vivez ici et maintenant. Chaque personne qui écoute la chanson peut vous dire quelque chose sur ses propres fantômes.

Amaral continue sa tournée des palais et des pavillons, et des festivals tels que Arenal Sound, Sonorama ou Fête de la fraîcheur.

C’est tout pour aujourd’hui, à bientôt cher passionné(e) de musique.
Si vous avez aimé l’article, n’hésitez pas à le commenter.