Top 10 des chansons avec lesquelles nous célébrions la victoire de l’Espagne en Coupe du monde

Top 10 des chansons avec lesquelles nous célébrions la victoire de l’Espagne en Coupe du monde

31 août 2021 0 Par Le Caiman

Bonjour à tous, je suis Caroline, dans le post ci-dessous, nous allons encore explorer un passionnant sujet de plaisir (ou non) auditif :-P.

L’Espagne a battu les Pays-Bas après avoir marqué à quatre minutes de la fin des prolongations de la finale de la Coupe du monde, alors que les gens se préparaient à tirer des tirs au but. Une grande partie des 15,6 millions de spectateurs qui ont bénéficié de cette extension sont descendus dans les rues du pays, faisant s’effondrer métros, routes et bus, chantant dans bien des cas une succession d’hymnes que, pour le meilleur ou pour le pire, personne ne pourra dissocier de cette nuit historique. C’étaient quelques-uns d’entre eux.

1000.-« Je suis espagnol, espagnol, espagnol »: Iniesta marque un but et la personne qui a le moins prononcé le mot « Espagne » dans votre groupe d’amis dans l’histoire finit par faire le petit train enveloppé d’un drapeau rouge et jaune en chantant cette chanson tout en s’accrochant à des inconnus. Rire d’incrédulité.

9.-Micah P Hinson / N’oubliez pas: Qu’est-ce que ça fait ici ? C’est ce que nous nous demandons. Le choix de Mahou pour sa chanson d’annonce de la Coupe du monde est très étrange, dans laquelle, au rythme de Micah P Hinson, il joue avec les passions les plus fades des spectateurs : celles de regarder le match avec tes meilleurs amis, ta copine ou ta père. Comme c’est beau, comme c’est beau, comme c’est beau !

8.-Shakira / Waka Waka: Le numéro 1 en Espagne depuis des semaines le sera encore plus cette semaine après que le Rouge ait remporté sa première Coupe du monde, celle d’Afrique du Sud, au rythme de la batucada. La chanson deviendra probablement un classique de l’été et chaque fois qu’ils nous la joueront en mille saisons, nous continuerons à bouger nos hanches en nous souvenant de la fête après la victoire contre les Pays-Bas ou le grand but de Puyol contre l’Allemagne.

7.-Blur / Chanson 2, avec vuvuzela: Comment l’équipe espagnole a gagné et comment nous avons annoncé via Twitter, le Huit et demi de Madrid s’est ouvert. Smart et Luiliminili ont opté pour une bonne collection d’hymnes sauvages et euphoriques comme celui de Blur que nous décorons nous-mêmes d’une vuvuzela, moyennant le paiement de cinq euros pour la même chose en chinois (?).

6.-Reine / Nous sommes les champions: Que ce soit le choix le plus évident ne veut pas dire qu’il pouvait manquer et ce n’est pas le cas. Bien que dans les premières secondes, même Perry ne la reconnaisse pas et que les gens se demandent: « qu’est-ce que c’est? », Quand le pont approche, tout le monde est déjà les bras levés dans ce parfait reflet de la joie collective sans laquelle le football ne serait tout simplement pas. le même.

5.-« Garçon! » « Quoi? »: San Miguel a marqué un grand but avec cette absurdité monumentale du « serveur », « quoi? », Qui a balayé toutes sortes de fêtes populaires depuis quelques saisons grâce au travail et à la grâce de Pepe Reina. Hier soir n’a pas manqué ‘Un baiser et une fleur’ ​​de Nino Bravo, ‘Roméo et Juliette’ de Karina et ‘Michelle’ des Beatles.

4.-Champignons, champignons, oé, oé, oé: Toutes sortes de personnalisations amusantes ont été entendues un peu partout sur le point précédent, mais celle qui a eu le plus de succès était, bien sûr, celle des champignons, qui est incluse dans ce mégamix.

3.-Manolo Escobar / Vive l’Espagne: Maintenant que Klaus & Kinski ont mis le pasodobles de mode, Manolito Escobar a connu un nouveau moment de gloire hier soir lorsque le plus civilisé de ceux qui sont descendus dans la rue a décidé de danser cette chanson fantastique et fantastique aux paroles rares (« les gens chantent avec ardeur », « c’est pourquoi vous entendez ce dicton ») qui cause certainement des brûlures à certains dans certains sens et à d’autres chez les autres. A qui appartiennent les droits, qu’espérez-vous pour en faire le numéro 1 de l’été avec un remix à la ‘Macarena’ ?

2.-Les Nikis / L’Empire contre-attaque: Le grand mi-hymne mi-hymne, encourageant ou satirique selon votre humeur revient pour avoir ses 3 minutes de gloire après la victoire de l’Espagne. Bien que la référence à l’équipe nationale fasse référence au basket-ball, son « L’Espagne écrase la Yougoslavie » est bon à tout et ne manquait pas au répertoire sélectionné dans le Huit et demi.

1.-« Can’t Take My Eyes Off Of You » dédié au buteur du jour: On ne sait pas d’où vient la tradition de prendre la mélodie de ce classique populaire typique des clubs gays pour faire l’éloge du footballeur qui a donné la victoire à votre équipe, mais il n’y a rien de plus beau que la personnalisation par les gens d’un thème connu à ses propres fins. Ça, les gars, c’est de la pop. « Andrés Iniesta, lalalalalala, Andrés Iniesta. »

Et voilà, j’espère que vous avez appris de nouvelles choses cher mélomane
Si vous avez aimé l’article, n’hésitez pas à le mentionner.