Chanson du jour : le grand « noir » de Netflix ravive l’intérêt pour « Goodbye » d’Apparat

Chanson du jour : le grand « noir » de Netflix ravive l’intérêt pour « Goodbye » d’Apparat

16 avril 2022 0 Par Le Caiman

Bonjour à tous, je m’appelle Marc, dans cet article, nous allons à nouveau évoquer un excellent truc d’actualité (ou pas d’ailleurs) de plaisir (ou non) auditif :-P.

Netflix vient de frapper un autre pas avec ‘Dark’, une série allemande de sa propre production qui vient d’être téléchargée sur la plateforme, elle est promue comme un mélange entre ‘Stranger Things’ et ‘Twin Peaks’… et oui, c’est est ! ! De plus, nous pourrions ajouter un peu de « Lost » et de « True Detective » à l’équation et quelques gouttes de « Fargo ». Nous analyserons brièvement cette série téléchargée sur la plateforme il y a quelques jours, mais aujourd’hui, il est temps de parler de sa bande originale.

La bande originale de ‘Dark’, en Espagne s’appelait très bêtement ‘Oscuridad y secretos’ (et je dis bêtement parce que ce nom ne peut pas sonner plus comme un feuilleton comme ‘Gossip Girl’ ou ‘Pretty Little Liars’, quand rien à voir ; bien sûr le nom d’origine n’est pas génial non plus), c’est de Ben Frost. Oui, celui de ‘Aurora

‘. Mais la chanson qui attire l’attention du public est celle en tête de mât, ‘Goodbye’, et c’est une vieille composition d’Apparat.

« Goodbye » appartient à ce qui est le dernier album studio d’Apparat à ce jour, la sortie de 2011 « The Devil’s Walk ». Depuis, Apparat a publié une adaptation de ‘Guerre et Paix’ (situé ‘Krieg und Frieden’) et surtout l’a emporté avec Moderat, son projet avec Modeselektor, actuellement en « stand by ». ‘The Devil’s Walk’ était un excellent album, dont plusieurs singles étaient extraits, ‘Ash/Black Veil’, ‘Black Water’, ‘Song of Los’ et ‘Candil de la Calle’, mais jamais ce ‘Goodbye’ qui en 2011 s’est imposé comme le favori de l’album et maintenant, à défaut de vérifier si sa portée devient aussi populaire que le morceau de ‘True Detective’ de Handsome Family, c’est déjà le plus écouté Apparat en ce moment sur Spotify.

C’était une composition dans laquelle elle était accompagnée de Soap & Skin, celle de ‘Lovetune for Vacuum’, dans laquelle elle demandait : « allonge-moi sur le lit et éteins la lumière », probablement pour éviter « tes mensonges » et laissez que « les draps absorbent les larmes ». « Ne me dis pas pourquoi. Embrasse-moi au revoir. Ni jamais ni jamais. Au revoir », conclut cette composition fantasmagorique qu’il a été décidé d’adopter maintenant pour cette série qui parle d’enfants disparus dans une ville allemande à travers plusieurs générations. Une bonne occasion, encore une autre, de s’immerger dans l’œuvre d’un des auteurs de musique électronique les plus importants de ces derniers temps. Son retour en solo approche, on suppose…

[bzkshopping count= »3″ template= »grid » merchants= »amazon »]

Ça y est, à bientôt cher amoureux de la musique.
Si vous avez aimé l’article, n’hésitez pas à le mentionner.