Judge My Spotify, le site qui évalue vos goûts lamentables pour la musique

Judge My Spotify, le site qui évalue vos goûts lamentables pour la musique

29 août 2021 0 Par Le Caiman

Bonjour à tous, je m’appelle Caroline, aujourd’hui, nous allons une nouvelle fois commenter un super sujet musique.

Comme s’il ne suffisait pas que les statistiques annuelles de Spotify Wrapped vous montrent que vous avez écouté Kim Petras plus que vous ne pouvez le reconnaître, le magazine numérique The Pudding a lancé un site Web qui évalue votre « mauvais goût en musique » et vous fait savoir Il « harcèle » vos habitudes d’écoute Spotify avec des commentaires sarcastiques. Deux exemples sont « vous avez beaucoup écouté BTS ces derniers temps, ça va ? » ou « vous êtes trop moderne pour votre propre bien, savez-vous qu’il y a plus de musique pré-2019 ? » Et ce sont les gentils.

La page, Jugez mon Spotify, est basé sur un algorithme créé à partir de « deux millions d’indicateurs de goût musical objectif, y compris des critiques de Pitchfork, des recommandations de magasins de disques et des sous-pages Reddit dont vous n’avez jamais entendu parler ». L’intelligence artificielle créée par Mike Lacher et Matt Daniels analyse vos écoutes Spotify enregistrées ces dernières années et réalise ensuite un glossaire -en anglais- de vos auditeurs complété par des statistiques qui déterminent à quel point vos goûts musicaux sont « basiques » ou avec des phrases longues – écrit-en-script comparant votre écoute à celle d’une personne ayant des passe-temps inquiétants.

Un exemple des résultats de Judge My Spotify sont ceux partagés par le journaliste Arturo Paniagua, grâce à qui nous avons découvert cette page lorsqu’il l’a partagée sur Twitter. L’algorithme détermine qu’il s’agit d' »un autre fan fou de Love of Lesbian », qu’il est peut-être temps d’écouter autre chose que Miss Caffeina et que « vous pouvez voir l’ambiance de la génération Z ».

C’est tout pour aujourd’hui, c’est déjà la fin cher amoureux de la musique.
Si vous avez aimé l’article, n’hésitez pas à le mentionner.