Le monde de Dani devient boueux dans « Je m’en fiche »

Le monde de Dani devient boueux dans « Je m’en fiche »

20 novembre 2021 0 Par Le Caiman

Bienvenu sur Fédération Caïman, je me présente, je m’appelle Aurélien, dans le post ci-dessous, nous allons à nouveau évoquer un passionnant truc d’actualité (ou pas d’ailleurs) de plaisir (ou non) auditif :-P.

Dani publie son nouveau single après la bonne acceptation que ‘twenty’ a eu l’année dernière, un album que nous avons trouvé nominé aux MIN Awards et qui nous a laissé un petit hit : ‘Si te vas’ a ajouté 1 million de vues sur Spotify sans compter le de son remix avec La Casa Azul. Cette nouvelle chanson s’appelle ‘I don’t care’, c’est un tournant légèrement plus sombre de sa carrière, avec une plus grande présence de synthés presque industriels qui constituent l’un des principaux crochets de l’enregistrement. Aujourd’hui, c’est notre « chanson du jour » et nous en parlons à Dani elle-même.

«Je mourrais d’envie de sortir ce single car mon premier album est sorti en juillet et nous avons terminé ce single en octobre. C’est une nouvelle étape, un adieu à ‘twenty’ et le début d’un futur album. Je suis sûr que cela en fera partie, même si je ne sais pas quand. C’est une transition et en même temps le début de quelque chose de différent. Il a quelque chose de reconnaissable du mien mais c’est différent du (premier) album ».

Il poursuit : « Le (premier) album est lumineux, il a une touche douce-amère, mais assez lumineux. Cette chanson a un point plus sombre. Quand je l’ai écrit et travaillé avec Aaron (Rux) sur la production, nous étions tous les deux dans une période difficile et je pense que ça se voit. »

Les paroles parlent d’une possible réunion avec un ancien partenaire (« Je sais que tu es derrière moi / Et je suis aussi derrière toi / Et quand je pense à ce que j’ai fait, je me souviens que tu t’es comporté fatalement / Mais maintenant nous vivons une autre réalité / Et je m’en fiche de tout ça »), bien qu’avec l’amertume de ce qui semble déjà impossible (« je sais que je pourrai revenir dans quelques années à cet âge quand je penserai à toi »). La chanteuse indique à propos de sa composition : « Comme pour d’autres chansons nous faisons 8 versions complètement différentes, avec celle-ci ce qui est arrivé à Aaron et moi nous est arrivé avec ‘mira’ : la première démo est très similaire à ce qui sort. Il est ressorti très fluide dès le départ.

Concernant la vidéo sensuelle, Dani souligne qu’elle cache un point « flippant » : « La chanson et la vidéo évoluent. La vidéo de la première partie est très jolie, à cause des plans, parce que je suis très bien maquillée, à cause du décor… mais au fur et à mesure que la chanson avance et qu’elle gagne en force, la vidéo se déforme. Il a cette touche sensuelle, mais aussi un peu flippante (rires), du moins c’est ce que les gens qui le voient me disent. Il transmet quelque chose de différent à chacun : il va au-delà de « à quel point Dani est jolie avec ses cheveux et avec ses affaires ». La vidéo transmet des choses.

Et voilà, j’espère que vous avez appris de nouvelles choses cher passionné(e) de musique.
Si vous avez aimé l’article, n’hésitez pas à le mentionner.