León Benavente alterne son côté romantique avec le proxénète dans ‘Amo’, sa collaboration avec Eva Amaral

León Benavente alterne son côté romantique avec le proxénète dans ‘Amo’, sa collaboration avec Eva Amaral

3 mai 2022 0 Par Le Caiman

Salut, je me présente, je m’appelle Coralie, dans le post ci-dessous, nous allons encore évoquer un super sujet musique.

León Benavente a sorti le deuxième extrait de ‘Vamos a volrnos nos locos’, l’album qu’ils sortent le 13 septembre et qui est très attendu après le succès de leur deuxième album. Si le premier aperçu avait été ‘Como la piedra que flota’, un midtempo mystérieux qui avait la collaboration de Maria Arnal, ‘Amo’ est une chanson radicalement différente, même si elle comprend également une collaboration exceptionnelle.

En l’occurrence, c’est Eva Amaral, originaire de Saragosse comme le groupe d’Abraham Boba, qui assure les chœurs de ce rocker ‘Amo’ au rythme dansant, un chœur d’échos hindous et des vers narrés dans lesquels Boba énumère toutes les choses qu’il aime chez sa bien-aimée. une. La première partie de la chanson est un peu plus romantique (« J’aime que tu sois à mes côtés, maintenant et n’importe quand ») mais la seconde devient clairement plus badass et même égocentrique, passant de « J’aime mon autoportrait quand je réfléchis dans ton miroir » à « j’aime comment tu me baises », ou plus tard en déclarant « j’aime ton côté le plus tendre, aussi le plus fils de pute » pour conclure par la phrase : « j’aime utiliser cette phrase pour dire toi combien je t’aime ».

Comme on dit, Amaral se limite à faire les chœurs dans ‘Amo’, même si sa présence est prédominante dans le chœur, où elle et Boba se réunissent pour crier une autre de ces mélodies faites pour être chantées lors de concerts : « J’aime ta nom », il a même une composante mystique, présente tout au long de la chanson. On vous rappelle qu’Amaral sort aussi un album en septembre, dans son cas quelques jours avant León Benavente, le 6.

[bzkshopping count= »3″ template= »grid » merchants= »amazon »]

Et voilà, à bientôt cher passionné(e) de musique.
Si vous avez aimé l’article, n’hésitez pas à le partager.