Oasis, critique de l’album Be Here Now (Réédition)

Oasis, critique de l’album Be Here Now (Réédition)

30 octobre 2021 0 Par Le Caiman

Bienvenu sur Fédération Caïman.

L’enregistrement du troisième album d’Oasis a coïncidé avec le moment de plus grande popularité et impact médiatique du groupe, après avoir conquis le monde avec les charmes irrésistibles de « Définitivement peut-être » (Epic, 94) et « (Quelle est l’histoire) Gloire du matin ? » (Épopée, 95). Un décor de circonstance qui finirait par marquer profondément et irrémédiablement l’ambiance de l’album. La déification du quintette, leurs antécédents impeccables jusqu’à présent et leur penchant compulsif pour la cocaïne, ont fait « Sois ici maintenant » (Big Brother, 97) un album dans lequel la démagogie suintait de chaque pore.

Les Mancuniens réapparurent ainsi plus épiques et convaincus que jamais de leur énormité messianique, et achèvent un album de plus de soixante-dix minutes, aux chansons étoffées et interprétées par une production ostentatoire (d’Owen Morris et Noel Gallagher lui-même) qui parie sur l’inclusion aveugle de arrangements orchestraux et ornements sans fin s’ajoutant aux compositions. La référence distillait l’arrogance dans laquelle vivaient ses créateurs, de l’apparition des chansons aux paroles elles-mêmes (« The future is mine and it’s no disgrace » / « Cause baby after all, You’ll never forget my name » / « My grande bouche, mon grand nom, dans ma grande bouche, tu peux piloter un avion »).

Ces circonstances ont fait que, bien qu’il soit devenu un best-seller immédiat, l’œuvre n’a pas été entièrement bien accueillie dans un Royaume-Uni pris par cette euphorie juvénile héritée des années d’or de la Britpop. La scène demandait alors plus de vitesse et de précision, au lieu de cette virtuosité gigantesque sur laquelle Noel Gallagher avait parié. Cependant, « Sois ici maintenant » (Big Brother, 97) est l’un des grands albums d’Oasis, et peut-être le dernier dans lequel Liam Gallagher a chanté avec une conviction absolue, gaspillant ce fanfaron unique et choquant qui a fait de lui l’un des meilleurs frontmen des années 90. le LP n’est pas à le niveau de ses deux prédécesseurs -ni la compilation de B-faces « Le plan directeur » (Sony, 98) -, mais il s’agit sans aucun doute d’un ouvrage clé pour comprendre la carrière des Britanniques, et le niveau des compositions continue d’être bien au-dessus de la moyenne.

De plus, tout cet effort et cette accumulation d’excès (sonores et personnels) que le groupe a mis sur l’album ont motivé qu’il s’agissait d’un travail clairement différentiable par rapport aux deux premières livraisons d’Oasis, dans lesquelles des chansons vraiment exceptionnelles étaient également incluses. Aux singles « D’You Know What I Mean? » (Curieusement, l’un des plus dispensables du lot), « Stand By Me », « All Around The World » et « Don’t Go Away » il faut ajouter des morceaux aussi brillants que « My Big Mouth », « It’s Gettin’ Better (Man !!) « , » Magic Pie  » ou  » Fade In-Out « . Le passage du temps a généralement adouci les critiques concernant le troisième travail d’étude de la formation, le plaçant à une place plus méritée et conforme à ses mérites. Et c’est que, pendant trop longtemps, cet album a été clairement sous-estimé et injustement sous-estimé.

Cette réédition est composée d’un triple compact qui comprend l’album original remasterisé, mais aussi une nouvelle pochette (et très complète) et deux CD chargés de matériel supplémentaire. Le premier d’entre eux combine les faces B des singles de l’époque, avec des moments forts tels que « Stay Young », « (I Got) The Fever » ou « Flashbax » (il manque la version de « Street Fighting Man » de The Rolling Stones), ainsi qu’une poignée de démos et de prises en direct (y compris la version des Beatles de « Help ! »), et une révision par Noel lui-même de « D’You Know What I Mean ? », interprété pour la chance. Le dernier album est réservé exclusivement au célèbre « Démos Mustique », dans lequel on peut goûter les chansons avec un aspect proche du définitif, enregistrées à El Caribe en 1996 avec la voix de Noel et telles qu’il les a lui-même conçues avant de finalement passer par le studio. Un produit certainement recommandé et intéressant pour tout fan du groupe de Manchester, qui revendique également avec des arguments convaincants la valeur et la qualité de l’album deux décennies plus tard. Et au passage, le réalisme et l’authenticité du dernier grand groupe de Rock & Roll britannique d’avant l’ère d’Internet.

  • Probio+ Intima - Flore Intime - Jusqu'à 40 Milliards UFC/Jour - 4 Souches Lactobacillus Reuteri, Rhamnosus Crispatus et Acidophilus - 100% FRANÇAIS
    PRENEZ SOIN DE VOTRE FLORE INTIME : Probio+ intima apporte à votre microbiote une concentration unique de bonnes bactéries qui s’opposent à la colonisation de la flore intime par de mauvaises bactéries. Leur parfaite biodisponibilité est assuré par nos gélules gastro-résistantes qui les préservent de l'acidité de votre estomac 4 SOUCHES DEDIEES A L'EQUILIBRE ET AU BIEN-ETRE DE VOTRE FLORE INTIME Probio+ Intima contient notamment la souche Lactobacillus crispatus qui représente à elle seule près de la moitié des souches bactériennes colonisant le microbiote intime féminin. Consommer 4 souches de ferments lactiques différentes, c'est aussi multiplier les chances de procurer les bonnes bactéries au bon moment à la flore vaginale CHOISISSEZ DES SOUCHES MICROBIOTIQUES D'ORIGINE FRANÇAISE : Saviez-vous que pour des questions économiques, la majorité des souches microbiotiques sur le marché sont importées des USA, d'Europe ou d'Asie ? Apyforme fait le choix de la traçabilité et de la qualité, les souches que nous cultivons sont 100% Françaises, elles sont déposées à la Collection Nationale de Cultures de Micro-organismes (CNCM) POSOLOGIE, NOS EXPERTS VOUS CONSEILLENT : Pour favoriser la colonisation de votre intestins, consommez notre formule Probio+ Intima idéalement à jeun, le matin 30 minutes avant vos repas. En traitement de fond ou après antibiothérapie : 1 gélule / jour pendant minimum 2 mois. En cure intensive : 2 à 4 gélules / jour pendant 7 jours puis 1 à 2 gélule/jour pendant 14 jours. CONSOMMEZ 100% MADE IN FRANCE : Notre pilulier est fabriqué à Clermont-Ferrand, nos gélules 100% végétales à Angers et notre centre R&D est basé à Saint-Etienne. En choisissant Apyforme, vous favorisez l’économie de nos régions. De plus, nos produits sont garantis sans OGM, sans gluten, sans lactose, sans titane et sont certifiés HACCP.
  • BE (Deluxe Edition)
    BE Edition Deluxe

C’est tout pour aujourd’hui, c’est déjà la fin cher mélomane
Si vous avez aimé l’article, n’hésitez pas à le commenter.