U2, critique de l’album Songs Of Experience chez MondoSonoro (2017)

U2, critique de l’album Songs Of Experience chez MondoSonoro (2017)

12 septembre 2021 0 Par Le Caiman

Bienvenu sur Fédération Caïman.

Il y a des groupes qu’il faut espérer, peu importe combien l’expérience de ces dernières années (voire décennies) pousse précisément le contraire. Cela se produit grâce à un héritage qui comprend des œuvres magnifiques et intemporelles, à cause du charisme et du magnétisme, ou c’est simplement dû à la nostalgie et à l’affection pour le groupe en question. C’est le cas avec U2, qui à chaque nouvel album parvient à générer un mélange de sensations entre illusion et peur d’une nouvelle déception. Le problème pour les Dublinois est qu’au cours des quinze dernières années, ils sont devenus un groupe tellement prévisible et inoffensif que même leurs victoires capitales semblent appartenir à une autre formation, différente et lointaine. Une tendance qui, malheureusement, atteint aussi pleinement le quatorzième album studio du groupe.

Le quatuor bénéficie d’un accommodement qui semble les empêcher d’examiner des approches supplémentaires et peu risquées au sein de leur propre inspiration, ou de tordre leur talent de composition autrefois débordant à la recherche de pièces plus élaborées et plus agréables au goût. Les chansons de ce nouvel opus sont, pour la plupart, des chansons pop avec une tendance à l’épopée la plus orthopédique, d’une innocuité si évidente que parfois c’est même douloureux. Bien sûr ceux-ci sont bien construits, et même dans des cas précis tels que « American Soul », « Summer Of Love », « The Showman (Little More Better) » ou encore les belles « Landlady » et « 13 (There is A Light) » Ils peuvent avoir une attraction, mais ils sont des aperçus dans une foule de médiocrité prévisible et monotone. Les guitares autrefois avant-gardistes de The Edge sonnent désormais alignées, tandis que Bono a sacrifié la sensualité suggestive de sa voix au point de tomber dans l’auto-caricature. Encore une fois, la production est à nouveau un additif qui augmente l’artificialité finale, poursuivant cette voie rapide qui mène à la musique de stade. Peu importe que le groupe veuille sonner actuel en incluant quelques notes électroniques avec lesquelles terminer leurs chansons, car l’occurrence ne fait que réaffirmer l’idée du produit préconçu et vague.

« Chansons d’expérience » (Universal, 17) est aussi un album trop long, puisqu’il comprend au total treize chansons qui durent jusqu’à dix-sept dans sa version deluxe, une tessiture qui augmente le malaise et la déception. Si à un moment donné Coldplay a décidé qu’ils voulaient être U2, maintenant il semble que ce soient les Irlandais qui insistent pour suivre la piste (plus réussie et moins précieuse) de Chris Martin et compagnie. La sensation de réitération offerte ces dernières années est telle que le U2 du (à l’époque incompris) est déjà raté. « Pop » (Universal, 97), un album au profil prétendument excessif mais qui montrait un groupe (pour la dernière fois) intéressé à conquérir de nouveaux fronts. Le même homme qui semble maintenant faire des chansons depuis le canapé, puis le presser avec toutes les machines de l’industrie et le facturer à un public conquis d’avance grâce à des mérites de plus en plus passés.

  • Probio+ Intima - Flore Intime - Jusqu'à 40 Milliards UFC/Jour - 4 Souches Lactobacillus Reuteri, Rhamnosus Crispatus et Acidophilus - 100% FRANÇAIS
    PRENEZ SOIN DE VOTRE FLORE INTIME : Probio+ intima apporte à votre microbiote une concentration unique de bonnes bactéries qui s’opposent à la colonisation de la flore intime par de mauvaises bactéries. Leur parfaite biodisponibilité est assuré par nos gélules gastro-résistantes qui les préservent de l'acidité de votre estomac 4 SOUCHES DEDIEES A L'EQUILIBRE ET AU BIEN-ETRE DE VOTRE FLORE INTIME Probio+ Intima contient notamment la souche Lactobacillus crispatus qui représente à elle seule près de la moitié des souches bactériennes colonisant le microbiote intime féminin. Consommer 4 souches de ferments lactiques différentes, c'est aussi multiplier les chances de procurer les bonnes bactéries au bon moment à la flore vaginale CHOISISSEZ DES SOUCHES MICROBIOTIQUES D'ORIGINE FRANÇAISE : Saviez-vous que pour des questions économiques, la majorité des souches microbiotiques sur le marché sont importées des USA, d'Europe ou d'Asie ? Apyforme fait le choix de la traçabilité et de la qualité, les souches que nous cultivons sont 100% Françaises, elles sont déposées à la Collection Nationale de Cultures de Micro-organismes (CNCM) POSOLOGIE, NOS EXPERTS VOUS CONSEILLENT : Pour favoriser la colonisation de votre intestins, consommez notre formule Probio+ Intima idéalement à jeun, le matin 30 minutes avant vos repas. En traitement de fond ou après antibiothérapie : 1 gélule / jour pendant minimum 2 mois. En cure intensive : 2 à 4 gélules / jour pendant 7 jours puis 1 à 2 gélule/jour pendant 14 jours. CONSOMMEZ 100% MADE IN FRANCE : Notre pilulier est fabriqué à Clermont-Ferrand, nos gélules 100% végétales à Angers et notre centre R&D est basé à Saint-Etienne. En choisissant Apyforme, vous favorisez l’économie de nos régions. De plus, nos produits sont garantis sans OGM, sans gluten, sans lactose, sans titane et sont certifiés HACCP.

C’est tout pour aujourd’hui, c’est déjà la fin cher passionné(e) de musique.
Si vous avez aimé l’article, n’hésitez pas à le partager.