Rapport : Qualcomm prendra en charge le codec vidéo AV1 en 2023

Rapport : Qualcomm prendra en charge le codec vidéo AV1 en 2023

21 février 2022 0 Par Le Caiman
Image promotionnelle stylisée d'une puce informatique Qualcomm.

Protocole rapporte que Qualcomm va enfin sauter dans le train du codec vidéo AV1 l’année prochaine. AV1 est le prochain codec vidéo ouvert et libre de droits du Web, et son adoption généralisée nécessitera un support matériel de la part des fournisseurs de puces du monde entier.

Le SoC phare de Qualcomm 2022, la puce Snapdragon 8 Gen 1, ne prend pas en charge AV1. L’Exynos 2200 de Samsung a réussi à expédier le codec vidéo cette année dans les versions internationales du Galaxy S22, tandis que le SoC MediaTek Dimensity 1000 a expédié dans les téléphones depuis plus d’un an maintenant avec le support AV1. Apple est un membre fondateur de l’AV1 Alliance, mais ses appareils ne prennent pas encore en charge le codec.

Le rapport indique que le « prochain processeur mobile phare Snapdragon » de Qualcomm – numéro de modèle « SM8550 » – prendra en charge AV1. Cela s’appellerait probablement le SoC « Snapdragon 8 Gen 2 », qui devrait sortir en 2023.

L’adoption à grande échelle d’AV1 semble inévitable, même si cela prend du temps. Le codec est un successeur des codecs VP8 et VP9 de Google et est construit par l’Alliance for Open Media. La gamme de l’alliance est un who’s who des entreprises technologiques, avec membres fondateurs comme Amazon, Apple, ARM, Facebook, Google, Intel, Microsoft, Mozilla, Netflix, Nvidia et Samsung. Netflix et YouTube de Google prennent tous deux en charge AV1 « une exigence« pour les futurs produits qui souhaitent prendre en charge l’un ou l’autre des services vidéo. Cela devrait motiver à peu près tous les fournisseurs de matériel et de logiciels à faire le travail.

Le principal concurrent d’AV1 est H.265, alias HEVC, développé par le Moving Picture Experts Group (MPEG). Quelques essais montrent que le nouveau codec AV1 a une efficacité 30% supérieure à celle du H.265, mais ce qui compte vraiment, c’est qu’AV1 est libre de droits. Lors de l’utilisation du codec H.265, les fournisseurs doivent payer divers frais de licence pour la technologie brevetée de H.265, tandis que les membres AV1 se sont engagés à mettre en commun leurs brevets pour créer le codec libre de droits. Être open source et libre de droits signifie également que le support AV1 est le bienvenu dans les bases de code open source comme Firefox et Chromium, alors que H.265 ne l’est pas.

Google mise tout sur l’adoption d’AV1 et construit déjà du matériel de transcodage vidéo AV1 personnalisé pour ses centres de données YouTube. La société exige également la prise en charge AV1 pour les appareils Android TV et entre en guerre avec des entreprises, comme Roku, qui ont hésité à déployer la prise en charge. La division Hardware de Google est le principal retardataire de l’entreprise ; il n’y a pas encore de prise en charge AV1 de la ligne téléphonique Pixel ou Chromecast / Google TV. L’intégration de Qualcomm signifierait que presque tous les smartphones phares d’Android 2023 prendraient en charge le codec.